Selon quels critères accepter un défaut identifié pendant le contrôle visuel des cordons de soudure ?

Un défaut détecté ne veut pas dire pour autant qu’il ne soit pas acceptable. Pour décider, il faut se référer aux critères d’acceptation fixés par la norme qualité mise en place.

Les critères d’acceptation d’un défaut de soudure en contrôle visuel

Pour décider si un défaut de soudure constaté pendant le contrôle visuel est acceptable ou non, il est nécessaire de se référer aux critères d’acceptation prévus par la norme de qualité soudure mise en place :

  • EN 1090-2
  • ISO 3834
  • EN 15085
  • ISO 9606
  • Autres

En règle générale toutes ces normes de gestion qualité se basent sur la norme EN ISO 5817. Selon le niveau de qualité exigé la norme donne les formules mathématiques à appliquer afin de calculer les tolérances admissibles.

La Norme EN ISO 5817 fixe trois niveaux de qualité :

  • Élémentaire : niveau D
  • Normal :           niveau C
  • Sévère :             niveau B

Les tolérances seront d’autant plus sévères que le niveau de qualité demandé sera important.

Voici un extrait de la norme EN ISO 5817 :

extrait-norme-5817

Dans l’extrait ci-dessus, lorsque le défaut de type morsure (5011 ou 5012) est détecté sur une tôle d’acier de 5mm d’épaisseur :

Si le niveau de qualité exigé est D

la hauteur ‘h’ de la morsure devra être inférieure ou égale à : h ≤ 0,2*5mm soit h ≤ 1mm (en plus d’être un défaut court)

Si le niveau de qualité exigé est B

aucune morsure n’est autorisée

Il est toujours important de se référer à la norme de gestion qualité mise en place car c’est elle qui fixe les critères d’acceptation des défauts.

Par exemple, dans le cadre de la norme EN 1090-2 : EXC2 (§7.1), les critères d’acceptation correspondent à la norme EN 5817 niveau de qualité C à l’exception des défauts suivants :

  • caniveau (5011,5012) – débordement (506) – amorçage accidentel (601) – retassure ouverte de cratère (2025) : niveau de qualité D est requis
  • défaut de raccordement (505) – micro manque de fusion (401) : toujours autorisé

Quelle est la méthode classique de contrôle et pourquoi il est difficile de réaliser un contrôle visuel avec les outils de mesure classiques ?

Témoignages d’utilisateurs

Le principe du calibre VT® est tout ou rien : pas de prise de mesures, pas de calculs, pas de manipulation de normes.

Entreprises Guy Lardinois SPRL

Les calibres VT© sont une grande valeur ajoutée pour le soudeur. Les besoins de formation sont réduits. La démarche est très pratique et c’est assez facile à comprendre.

Plus besoin d’aller dans la norme et de devoir faire des calculs savants pour réaliser le contrôle visuel de qualité d’une soudure. Par exemple, pour un cratère, il n’y a aucun calcul à faire, le contrôle visuel est maintenant possible immédiatement. Le calibre VT© une lampe de poche et le tour est joué. Tous les cas de figures sont pris en compte par les calibres VT©. Vite fait et bien fait, on gagne un temps énorme et c’est précis.Les calibres VT© sont une grande valeur ajoutée pour le soudeur. Les besoins de formation sont réduits. La démarche est très pratique et c’est assez facile à comprendre pour choisir le calibre avec les supports visuels disponibles. 

10 / 10

Institut Belge de la Soudure (IBS)

L’usage des calibres VT© rend le contrôle visuel possible sans être un réel expert. C’est envisageable pour tout type de profil dans la soudure et c’est aussi abordable économiquement.

Les calibres VT© permettent de réaliser un contrôle visuel sans devoir être ingénieur et consulter de très nombreux tableaux de données. Il est désormais possible de réaliser un contrôle visuel selon la norme applicable à la soudure, sans compétences très étendues.Ce contrôle avec les calibres VT© est très rapide. Avant ces nouveaux calibres, le contrôle visuel pouvait être mal réalisé, voire dans certaines circonstances pas du tout parce que c’était beaucoup trop compliqué.Plus besoin d’être ingénieur, c’est simple de réaliser un contrôle visuel de qualité des soudures. Quel que soit le profil de la personne et à un coût abordable pour tous.

10 / 10

TECHNOcampus

La nouvelle génération de calibre VT© pour le contrôle des soudures est très simple d’utilisation et très précise. Nos stagiaires montrent un grand intérêt. Nous utilisons un matériel ultra moderne, à la pointe.

L’industrie est en manque chronique de chaudronniers & de tuyauteurs. Pour la chaudronnerie, le site Assemblage du TechnoCampus est le seul opérateur de formation à proposer des formations courtes ou longues pour toute la Région wallonne.Chaque instructeur du site Assemblage a son kit complet VT Total. Les instructeurs montrent le maniement des calibres aux stagiaires et aux entreprises, tant dans le cadre de notre enseignement que de la formation continue. Nous organisons également des journées d’information avec la guidance de l’IBS (Institut Belge de la Soudure). Nous utilisons les calibres pour tous les agréments. Grâce à la combinaison de la nouvelle génération de calibre VT© et du manuel d'instruction ultra simple, nos instructeurs peuvent très efficacement certifier selon la norme EN 1090-2.La nouvelle génération de calibre VT© pour le contrôle des soudures est très simple d’utilisation et très précise. Nos stagiaires montrent un grand intérêt. Nous utilisons un matériel ultra moderne, à la pointe, notamment avec les simulateurs de soudage.

10 / 10